top of page
Bandeau GOS

En 1977, quelques musiciens font un bœuf au Splendid réinterprétant quelques succès de Duke Ellington et de Ray Ventura.

 

Revisitant les standards du jazz et du swing, ils ne tardent pas à se faire remarquer par Jean-Louis Foulquier qui anime alors Saltimbanques sur France Inter. Le Grand Orchestre du Splendid intègre alors son émission durant une saison, côtoyant et parodiant avec humour les répertoires de grands noms de la chanson française tels que Charles Trenet ou Joe Dassin. Malgré les contraintes de cette quotidienne, il continue de se produire sur scène au Café de la Gare et à l'Espace Cardin.

Fort de cette double expérience, le Grand Orchestre du Splendid se construit une identité musicale vacillant entre le jazz, le reggae, le swing, la salsa, le mambo ou encore le ska, qu'il marie avec dérision, textes salés, parodie et insolence. Parmi les succès dus aux auteurs-compositeurs, que sont entre autres Philippe Adler, Jacques Delaporte, les frères Xavier et Frédéric Thibault (fils du comédien Jean-Marc Thibault), on peut citer La Salsa du démon, Jazz volant, ou encore Macao. En 1982, un documentaire télévisé leur est consacré.

 

C'est là que naissent les deux comédies musicales, Tam Tam au pays des noirs-blancs en 1986 et Couac en 1992, qui assoient définitivement le succès et la popularité de l'orchestre.

En 2017, le Grand Orchestre du Splendid fête ses 40 ans d'existence à l'Olympia, au Zénith d'Amiens et à travers la France. Il se produit toujours en France et à l'étranger.

AnyConv.com__000 BANDEAU MAIL.webp
bottom of page